Difficultés Liées à l'Allaitement

Mastite et Allaitement: Causes et Solutions Pratiques pour les Mamans

Mastite et Allaitement

Introduction:

Les femmes qui allaitent sont plus sujettes à la mastite, cette inflammation des tissus mammaires qui rend les seins douloureux. L’allaitement devient alors difficile et nécessite, dans certains cas, le recours au tire-lait le temps de la guérison. Mastite et allaitement, un sujet qui constitue une préoccupation majeure dans l’esprit des mamans. Fort heureusement, il existe des moyens simples pour soulager les symptômes de la mastite et continuer d’allaiter dans de bonnes conditions.

C’est quoi une Mastite ?

Il s’agit d’une inflammation de la glande mammaire qui se manifeste par de la douleur, des rougeurs, un gonflement des seins, parfois une sensation de chaleur au toucher. Elle apparaît de manière fortuite et peut aboutir à une infection si elle n’est pas traitée efficacement. La mastite est susceptible d’affecter toutes les femmes, qu’elles allaitent ou non. La forme non infectieuse de la mastite, également appelée “mammite“, survient généralement suite à un engorgement (accumulation de lait dans les seins) qui a obstrué un ou plusieurs canaux lactifères. Cette dernière affecte principalement les mères allaitantes.

Quelles sont les Causes de la Mastite durant l’Allaitement ?

La mastite se produit principalement lorsque le lait ne circule pas correctement dans le sein, ce qui arrive lorsque bébé n’allaite pas régulièrement ou que des tétées sont manquées. Les montées de lait, surtout dans les premiers jours après l’accouchement, peuvent intensifier ce phénomène. Lorsque les seins sont pleins, le risque d’engorgement augmente et l’écoulement se complique. Si le problème n’est pas résolu, cela peut conduire à une stagnation du lait, constituant un milieu propice à l’infection. De même, les petites lésions sur les mamelons facilitent l’intrusion de germes dans le sein. Enfin, le stress, la fatigue, ainsi que le port de vêtements serrés, contribuent à augmenter le risque de développer une mastite.

Mastite et Allaitement: Les Symptômes

Début de Mastite, reconnaître les premiers signes pour intervenir et minimiser son impact. Une prise en charge rapide dès les premiers symptômes permet non seulement une guérison accélérée, mais aussi le maintien de l’allaitement selon le souhait de la mère. Face à des symptômes persistants ou aggravants, tels qu’une fièvre au-delà de 38,5°C ou une détérioration de l’état général de santé, il est vital de consulter sans délai votre médecin. Dans certains cas, un traitement antibiotique peut être nécessaire pour lutter contre l’infection et éviter des complications.

Symptômes de la mastite
Réaction Description
Douleur dans le sein La douleur peut être constante ou ressentie uniquement pendant l’allaitement. Elle peut commencer par une légère sensibilité et s’intensifier ensuite.
Rougeur et chaleur Une zone spécifique du sein peut devenir rouge et chaude au toucher, indiquant une inflammation. Parfois, la rougeur peut s’étendre de manière significative.
Gonflement Le sein affecté peut sembler gonflé ou plus plein que d’habitude, signe d’engorgement ou d’inflammation.
Nodule ou zone dure Vous pourriez sentir une masse ou une zone particulièrement dure dans votre sein, souvent due à un canal lactifère bouché.
Symptômes de type grippal Une fièvre (38°C ou plus), des frissons et un malaise général sont des signes qu’une infection peut être présente. Ces symptômes peuvent apparaître rapidement et nécessitent souvent une attention médicale.
Fatigue Un sentiment accru de fatigue, au-delà de ce qui est habituel avec les soins d’un nouveau-né, peut également accompagner la mastite.

Comment Prévenir la Mastite?

Afin de prévenir efficacement la mastite, vous pouvez appliquer ces quelques conseils :

  • Dès le début de l’allaitement, veillez à ce que bébé s’agrippe bien au sein avec une bouche bien ouverte et une bonne succion. En effet, une mauvaise prise rend l’allaitement moins efficace mais peut aussi mener à l’engorgement mammaire.
  • Démarrez l’allaitement dès que votre bébé montre les premiers signes de faim, comme le port des mains à la bouche ou le fait de tourner la tête de côté à côté (le réflexe de recherche). Cela aide à maintenir un bon flux de lait. Des seins régulièrement vidés limite l’accumulation de lait et le risque de développement d’une mastite.
  • Consulter une conseillère en lactation afin d’identifier et de corriger les gestes et postures d’allaitement. Trouvez une consultante près de chez vous sur cette page.

Comment Soigner la Mastite sans Antibiotiques ?

Pour soulager les symptômes de la mastite sans avoir recours à la médication, nous vous partageons des méthodes et des soins alternatifs. Toutefois, si votre situation ne s’améliore pas malgré ces approches, ne tardez pas à consulter.

  1. Appliquer une compresse chaude et humide : Avant l’allaitement ou l’utilisation du tire-lait, appliquez une compresse chaude sur le sein affecté pendant quelques minutes. Cela peut soulager la douleur et favoriser l’écoulement du lait.
  2. Appliquer une compresse froide: Mettre après les tétées ou l’extraction du lait, en principe le froid aide à diminuer le gonflement et à calmer les zones irritées.
  3. Masser la zone affectée: En partant de l’extérieur du sein vers le mamelon pour aider à déloger les blocages. Utilisez vos doigts pour faire des mouvements circulaires doux, en évitant de trop appuyer pour ne pas aggraver l’inflammation.
  4. Continuer à allaiter: Ce qui permet un désengorgement des seins, néanmoins si l’allaitement devient trop douloureux essayer de faire sortir le lait manuellement ou passer au tire-lait.
  5. Changer les positions d’allaitement : Alterner les positions d’allaitement afin de drainer les différentes parties du sein et réduire la stase lactée, pour plus de confort prenez un coussin d’allaitement il diminuera la pression exercée sur les seins.
  6. Hydratation et Alimentation : Il n’y a pas de secret, il faut boire suffisamment d’eau pour produire assez de lait. Manger équilibré pour garder un système immunitaire en bonne forme.
  7. Le repos : La fatigue ne fait qu’accentuer les choses, donc ménagez-vous autant que possible.
  8. Porter un soutien-gorge d’allaitement : Il faut qu’il soit ajusté et confortable pour soutenir votre poitrine sans comprimer les seins. Voir l’article 10 soutiens gorges d’allaitement avec armature testés
  9. Se servir de crèmes spéciales: En cas de mamelons fissurés ou irrités afin de prévenir le risque d’infection.
Badabulle Coussin d’allaitement Evolutif Fluffy
37,50€
Disponible sur Amazon
4,3
★★★★★ 1088 avis
Recevez le
Découvrir l’offre

Remèdes Naturels contre la Mastite lors de l’Allaitement

L’argile est un remède naturel souvent utilisé pour soulager les symptômes de la mastite. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et apaisantes, l’argile verte ou blanche aide à réduire l’enflure et la douleur associées à l’inflammation du sein. L’argile verte est souvent préférée pour son action plus puissante en cas d’inflammation, tandis que l’argile blanche est plus douce et convient mieux aux peaux sensibles, idéalement choisir une argile de qualité et certifiée bio.

Pour un usage en cataplasme il suffit de mélanger la poudre d’argile avec de l’eau jusqu’à obtenir une pâte épaisse, puis de l’appliquer sur la zone affectée et laisser agir environ 20 à 30 minutes avant de rincer à l’eau tiède. Répétez cette opération plusieurs fois par jour.

Précaution : Assurez-vous d’avoir l’accord de votre médecin avant d’utiliser ce remède, notamment si vous avez des problèmes de peau ou d’autres conditions médicales.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les feuilles de chou vert sont une solution remarquablement efficace pour soulager la congestion mammaire. Selon les résultats d’une étude menée à Singapour sur un panel de femmes allaitantes. Elles surpasseraient, et de loin, les compresses d’allaitement en gel. Avant d’aller chercher votre chou vert au supermarché du coin, accordez-nous quelques minutes pour vous présenter les 2 méthodes d’utilisation pour le traiter l’engorgement mammaire:

Feuilles de Chou en Cataplasme :

  • Préparez les feuilles en retirant délicatement la nervure centrale pour les rendre plus malléables.
  • À l’aide d’un rouleau à pâtisserie, aplatissez légèrement les feuilles pour libérer leurs enzymes.
  • Chauffez les feuilles légèrement pour les ramollir, si besoin, en les passant brièvement au micro-ondes ou en les trempant dans de l’eau chaude.
  • Déposez les feuilles sur le sein affecté.
  • Maintenez le cataplasme en place à l’aide d’un bandage ou d’un soutien-gorge confortable.
  • Laissez agir plusieurs heures, voire toute la nuit, pour un soulagement maximal.

Feuilles de Chou en Application Directe :

  • Préparez les feuilles comme vu précédemment.
  • Refroidissez les feuilles au réfrigérateur pendant quelques heures pour obtenir un effet apaisant supplémentaire.
  • Une fois refroidies, placez les feuilles directement sur les seins engorgés.
  • Pour maintenir la sensation de fraicheur, changez les feuilles environ toutes 2 heures ou dès qu’elles commencent à flétrir
  • Répétez ce procédé aussi souvent que nécessaire pour apaiser vos symptômes.
Remède Feuilles de Chou Mastite

Mastite et Allaitement : Est-ce Compatible ?

Face à la douleur et à l’inconfort de la mastite, de nombreuses mamans se demandent si continuer à allaiter est la bonne décision. La réponse est oui, dans la mesure du possible. C’est même encouragé. Pourquoi ? Lors de l’allaitement, de l’ocytocine est libérée, une hormone stimulant le flux de lait et procurant une sensation de bien-être. Cela favorise le drainage du sein touché, débloquant ainsi les canaux lactifères obstrués, ce qui, par conséquent, réduira l’inflammation.

Lait maternel et Mastite

La bonne nouvelle est que même en cas de mastite, le lait maternel reste sain et nourrissant. Les légères modifications dans ses caractéristiques lui confèrent en réalité plus de bénéfices ! Notons toutefois que ces variations peuvent temporairement influencer le comportement d’allaitement du bébé, mais s’atténuent généralement avec le rétablissement de la mère.

L’augmentation des anticorps joue un rôle vital dans la lutte contre les infections mammaires et dans le renforcement de l’immunité de l’enfant. Cette évolution de la composition du lait est une réponse naturelle de l’organisme maternel, visant à protéger le duo maman-bébé. Qui plus est, ils apportent au nourrisson une protection supplémentaire contre les maladies.

L’éventuelle altération du goût ou de l’apparence du lait maternel en situation de mastite ne traduit pas une baisse de sa qualité. Bien au contraire, continuer l’allaitement est recommandé non seulement pour aider à éliminer l’infection, mais aussi pour maintenir la lactation, conformément aux conseils des professionnels de santé.

Si vous devez prendre des médicaments, assurez-vous de vérifier auprès de votre médecin leur compatibilité avec l’allaitement, bien que la plupart le soient.

Surmonter le Stress et l’Anxiété : Mastite et Allaitement

Au-delà des symptômes physiques, la mastite peut aussi porter atteinte au bien-être émotionnel des mamans. Des émotions telles que l’anxiété, la frustration, voire la culpabilité peuvent émerger chez certaines femmes qui peinent à poursuivre l’allaitement de leur enfant tout en luttant contre ce mal. Il est important de prendre au sérieux ces sentiments et ne pas les minimiser. La mastite ne devrait pas constituer un obstacle à la poursuite des soins, de l’amour et du dévouement qu’une mère souhaite offrir à son bébé. Rappelez-vous qu’il est normal de ressentir ces émotions et que vous n’êtes pas seule dans cette situation.

Voici quelques clés pour aborder l’allaitement avec sérénité: Prenez quelques instants au cours de la journée pour vous ressourcer, pratiquer vos hobbies ou profiter d’un simple moment de détente rien qu’à vous. Pensez à réaliser quelques exercices de respiration profonde, comme la cohérence cardiaque, pour relâcher les tensions musculaires et atténuer le stress. Vous l’aurez compris, tout ce qui peut contribuer à votre bien-être est bon à prendre. Libérez-vous en exprimant vos ressentis ; garder tout pour soi est rarement bénéfique. Cherchez du soutien auprès de votre partenaire, de vos amis proches, ou même de mères ayant connu cette situation, en participant à des discussions en ligne sur des sujets dédiés ( Mastite et Allaitement).

N’hésitez pas à solliciter de l’aide lorsque le besoin se fait sentir, que ce soit pour des tâches domestiques, s’occuper de votre bébé, ou simplement pour vous ménager un moment de repos. Pour finir, ne vous jugez pas trop durement, soyez bienveillante envers vous-même car vous faites de votre mieux compte tenu des circonstances.

Forums sur l’allaitement et la mastite

FAQ: Mastite et Allaitement

FAQ Mastite et Allaitement

La mastite se caractérise souvent par des symptômes plus graves tels que fièvre, rougeur, chaleur et douleur localisée dans un sein. Si vous ressentez ces symptômes, il est important de consulter un professionnel de la santé pour obtenir un diagnostic précis.

L’allaitement exclusif peut effectivement réduire le risque de développer une mastite. Cependant, il est essentiel de veiller à une bonne prise de sein pour éviter l’engorgement, qui peut être un facteur de risque de mastite.

Oui, les techniques de relaxation telles que la respiration profonde, la méditation et la relaxation musculaire peuvent aider à réduire le stress et à favoriser une meilleure circulation sanguine dans les seins, ce qui peut contribuer à soulager les symptômes de la mastite.

Il est recommandé de maintenir une alimentation équilibrée et hydratée. Certains aliments comme les fruits, les légumes et les grains entiers peuvent favoriser la guérison. Il est conseillé de discuter avec un professionnel de la santé avant de prendre des suppléments.

L’engorgement mammaire est une accumulation de lait dans les seins, tandis que la mastite est une inflammation infectieuse des tissus mammaires. Bien que l’engorgement puisse entraîner une certaine douleur et une sensation de plénitude dans les seins, la mastite est associée à des symptômes plus graves tels que fièvre et rougeur.

Vous pouvez recommencer dès que vous vous sentez prête. Assurez-vous de vider vos seins régulièrement lors des tétées pour éviter l’engorgement et aider à la guérison. Si vous avez des inquiétudes, consultez un professionnel de la santé.

Conclusion

En somme, la mastite est un problème courant lié à l'allaitement, marqué par une inflammation douloureuse du sein. Bien qu'elle puisse être éprouvante, les symptômes peuvent être atténués grâce à de bonnes pratiques, sans nécessairement recourir à des médicaments. Adopter des mesures préventives dès le début permet de réduire les risques. Avec ces connaissances, les mamans peuvent continuer à profiter des bienfaits de l'allaitement pour elles-mêmes et leurs bébés, même en cas de mastite. Rappelons que dans le cas où les symptômes perdurent, consulter un médecin sans tarder.

Nous vous invitons à découvrir notre gamme de tisanes spécialement conçues pour soutenir l'allaitement maternel, qui ajouteront une touche de douceur à ce précieux moment partagé avec votre bébé. Voir les saveurs disponibles, cliquez ICI

author-avatar

A propos de Cécile Kolbecher

Après une expérience de 10 ans dans le secteur sanitaire et social, Cécile a entamé une reconversion professionnelle puis s'est formée à la rédaction web et au SEO. Désormais, elle met à profit son goût pour l'écriture et ses compétences dans la création de contenu sur le thème de la maternité et de l'allaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *