Difficultés Liées à l'Allaitement

Colique Allaitement : Comment les éviter et apaiser votre bébé

colique allaitement

Colique Allaitement : Introduction

L’allaitement, bien qu’étant la meilleure source de nutrition pour le nouveau-né, peut parfois laisser penser qu’il est également la cause de coliques pour le nourrisson. Allaitement et colique sont en réalité rarement directement liés, ce sont plutôt à des facteurs périphériques comme l’alimentation de la maman, la position d’allaitement ou la prise au sein du bébé.

On vous aide ici à bien comprendre le phénomène de colique et ses causes dans un contexte d’allaitement afin de pouvoir prévenir ces difficultés et savoir comment y réagir.

Colique nourrisson allaitement qu’est-ce que c’est ?

La colique se définit cliniquement par la fameuse “règle des 3” : pleurer plus de trois heures par jour, pendant plus de trois jours par semaine, et ce, sur une période d’au moins trois semaines.

Typiquement, elle affecte les nourrissons et se dissipe souvent avant l’âge de 3 à 4 mois. Les recherches montrent que les bébés allaités et non allaités sont également susceptibles de développer des coliques, sans distinction notable.

Ces épisodes, bien que fréquents, demeurent un sujet de préoccupation majeur pour les parents, qui se retrouvent désemparés face à la détresse de leur enfant.

Disponible sur Amazon
★★★★★
Recevez le
Découvrir l’offre

Causes des Coliques chez le Bébé Allaité

Les coliques du nourrisson liées à l’allaitement peuvent être influencées par divers facteurs:

Les Causes des Coliques du Nourrisson dans le Contexte de l’Allaitement

Alimentation de la mère Ingestion d’air Sensibilité alimentaire Stress et anxiété de la mère
Alimentation allaitement coliques Colique nourrisson allaitement Alimentation femme qui allaite pour éviter coliques Allaitement et coliques aliments à éviter
Certains aliments consommés par la mère peuvent causer des gaz et inconfort chez le bébé. Une technique d’allaitement qui n’est pas optimale peut mener à l’ingestion d’air, contribuant aux coliques. Les bébés peuvent réagir à certains composants du lait maternel, liés à l’alimentation maternelle. Le bien-être émotionnel de la mère joue un rôle, le stress pouvant influencer la digestion du bébé.
colique et allaitement

Alimentation Allaitement Coliques : Aliments à Privilégier et à Éviter

Pour minimiser le risque de coliques, on conseille d’éviter et de privilégier certains aliments, mais attention ! Les réactions peuvent varier d’une maman et d’un bébé à un autre, faites vos propres tests et notez les réactions et comportements de votre enfant en fonction de votre régime alimentaire. Les yaourts et fromages par exemple peuvent être à la fois déconseillés car ils contiennent des protéines du lait de vache et conseillés car ils contiennent des probiotiques donc expérimentez et trouvez ce qui VOUS convient. Vous trouverez également plus d’informations sur l’alimentation et l’allaitement sur notre blog.

De plus, gardez à l’esprit que les aliments et leurs micronutriments circulent dans l’organisme pendant un certain temps et peuvent donc mettre plusieurs jours à améliorer la santé digestive de votre bébé ou à l’inverse causer des réactions après plusieurs jours. Donc ne vous précipitez pas sur les conclusions et menez vos tests avec rigueur et patience.    

Allaitement et coliques aliments à éviter :

  1. Produits laitiers : Certains bébés peuvent être sensibles aux protéines du lait de vache présentes dans le lait maternel.
  2. Caféine : Café, thé, et certains sodas peuvent potentiellement irriter le système digestif du nourrisson.
  3. Aliments épicés : Peuvent causer des réactions chez certains nourrissons.
  4. Aliments très riches en fibres : Bien que bénéfiques pour la mère, ils peuvent parfois influencer la digestion du bébé.
  5. Légumineuses : Connues pour leur potentiel gazeux.
  6. Choux, oignons, et autres légumes crus : Peuvent être difficiles à digérer pour le bébé.
  7. Alcool : Doit être évité pendant l’allaitement pour de nombreuses raisons, y compris le potentiel d’affecter le sommeil et le confort du bébé.

Alimentation allaitement coliques : les aliments qui peuvent influencer positivement le bien-être digestif du bébé.

  1. Aliments riches en fibres : Légumes, fruits, grains entiers et légumineuses favorisent une bonne digestion chez la mère, ce qui peut avoir un effet positif sur le lait maternel.
  2. Bonne hydratation : Boire suffisamment d’eau et de liquides non caféinés pour maintenir une bonne hydratation est essentiel pour une lactation optimale.
  3. Aliments contenant des probiotiques : Les yaourts et autres aliments fermentés comme le kéfir peuvent aider à maintenir une flore intestinale saine chez la mère, ce qui peut être bénéfique pour la santé digestive du bébé.
  4. Sources d’oméga-3 : Les poissons gras (comme le saumon, les sardines), les graines de lin, les graines de chia, et les noix sont de bonnes sources d’oméga-3, qui peuvent soutenir le développement du cerveau du bébé et la santé de la mère.
  5. Aliments peu transformés : Une alimentation centrée sur des aliments entiers, minimisant les aliments hautement transformés, peut aider à éviter les irritants potentiels dans l’alimentation de la mère qui pourraient affecter le bébé.
  6. Variété alimentaire : Une alimentation variée assure un apport équilibré en nutriments essentiels, ce qui est important pour la santé de la mère et le développement du bébé.

Voici un résumé global de ce qui peut constituer une bonne alimentation allaitement anti colique. Il est important de noter que chaque bébé est unique et que les réactions à certains aliments peuvent varier. Avant d’apporter des modifications significatives à votre alimentation, il est recommandé de consulter un professionnel de santé, tel qu’un pédiatre ou un consultant en lactation, pour obtenir des conseils personnalisés et assurer que vos besoins nutritionnels et ceux de votre bébé sont bien couverts.

Allaitement Colique : Prévenir et Apaiser

Réduire l’ingestion d’air durant l’allaitement est crucial pour prévenir les colique, cela peut être accompli en veillant à ce que votre enfant s’attache bien au sein, englobant à la fois le mamelon et une grande partie de l’aréole, ce qui minimise l’air avalé. La position d’allaitement joue également un rôle important : des positions telles que la position “Madone” ou “allongée sur le côté” permettent un meilleur contrôle et confort, tandis que la position “ballon de rugby” peut être particulièrement efficace pour les bébés ayant des difficultés à s’attacher.

Colique et allaitement : les positions pour réduire l’ingestion d’air

Position Madone Position Ballon de Rugby Position allongée sur le côté
alimentation-allaitement-gaz-rotated alimentation-et-allaitement-coliques position-allaitement-colique
YouTube Icon Regarder la vidéo YouTube Icon Regarder la vidéo YouTube Icon Regarder la vidéo

Pour calmer les pleurs et apaiser les coliques, les méthodes suivantes ont fait leurs preuves :

  • Mouvements doux et bercements : Le mouvement régulier peut aider à calmer votre bébé.
  • Massages doux du ventre : Avec des mouvements circulaires doux, vous pouvez aider à soulager la pression des gaz.
  • Changement de régime alimentaire de la mère : Pour les bébés allaités, l’alimentation de la mère peut parfois influencer les coliques. Consulter un professionnel de la santé pour des ajustements peut être bénéfique.

Sons blancs ou bruits doux : Ces sons peuvent recréer une sensation de l’environnement utérin, apaisant pour le bébé.

Disponible sur Amazon
★★★★★
Recevez le
Découvrir l’offre

FAQ sur la gestion des coliques liées à l’allaitement

Quelle est la meilleure position pour allaiter un bébé sujet aux coliques ?
La position qui minimise l’ingestion d’air est idéale, comme la position “ballon de rugby”, qui offre également un bon soutien pour la tête et le cou du bébé.

Comment savoir si mon bébé avale de l’air en tétant ?
Un attachement incorrect au sein peut entraîner un bruit de cliquetis ou le bébé qui se détache fréquemment du sein, signes qu’il pourrait avaler de l’air.

Puis-je utiliser des probiotiques pour aider à gérer les coliques de mon bébé ?
Certains probiotiques ont montré une réduction des symptômes des coliques chez les nourrissons. Il est important de consulter un pédiatre avant d’introduire des probiotiques.

Des changements dans mon alimentation peuvent-ils aider mon bébé colique ?
Oui, certains aliments dans le régime de la mère peuvent affecter le bébé. Il peut être utile d’éviter les produits laitiers, le café, et les aliments épicés pour voir si cela apporte un soulagement.

En adoptant ces stratégies et en restant attentif aux besoins de votre bébé, vous pouvez grandement contribuer à réduire la fréquence et l’intensité des coliques.

allaitement colique

Quand Faut-il Consulter un Médecin ?

Reconnaître quand consulter pour les coliques du nourrisson est essentiel. Consultez un médecin si :

  • Les pleurs sont excessifs : plus de 3 heures par jour, plusieurs jours par semaine.
  • Troubles alimentaires : difficulté à s’alimenter ou prise de poids insuffisante.
  • Comportement inhabituel : changements brusques dans l’activité ou l’humeur de bébé.
  • Symptômes alarmants : présence de fièvre, vomissements, diarrhée, ou sang dans les selles.
  • Inconfort physique marqué : bébé semble souffrir lorsqu’il se tort ou lève les jambes fréquemment.

Ces signes indiquent qu’une évaluation médicale pourrait être nécessaire pour assurer la santé de votre enfant.

Mythes et Réalités sur l’Allaitement et les Coliques

De nombreux mythes circulent autour de l’allaitement et des coliques du nourrisson. Démystifier ces idées fausses est essentiel pour comprendre et gérer efficacement ces situations et soutenir son allaitement maternel. Voici un aperçu des principales idées reçues : 

Mythe 1 : L’allaitement cause les coliques.
Réalité : Il n’existe aucune preuve scientifique directe reliant l’allaitement aux coliques. Les coliques peuvent survenir chez les nourrissons, qu’ils soient allaités ou nourris au biberon. En fait, l’allaitement apporte des anticorps et des nutriments essentiels qui peuvent soutenir la santé digestive du bébé.

Mythe 2 : Changer l’alimentation de la mère peut guérir les coliques.
Réalité : Bien que l’alimentation de la mère puisse affecter le lait maternel, il n’y a pas de régime alimentaire universel pour prévenir ou guérir les coliques. Certaines modifications alimentaires peuvent aider certains bébés, mais elles doivent être abordées avec prudence et sous supervision médicale.

Mythe 3 : Les bébés allaités ne devraient pas avoir de coliques.
Réalité : Les coliques sont un phénomène courant qui peut affecter jusqu’à 20% des nourrissons dans les premiers mois de vie, indépendamment du mode d’alimentation. L’allaitement offre de nombreux bienfaits pour la santé, mais il n’immunise pas contre les coliques.

Mythe 4 : Les probiotiques peuvent prévenir les coliques chez tous les bébés allaités.
Réalité :
Des études récentes suggèrent que les probiotiques peuvent réduire les coliques chez certains nourrissons, mais les résultats peuvent varier. La consultation d’un pédiatre est recommandée avant d’introduire des probiotiques ou tout supplément dans l’alimentation d’un nourrisson.Recherches scientifique sur les coliques liées à l’allaitement :
Les recherches continuent d’explorer les causes et les traitements potentiels des coliques. Globalement, les résultats varient et soulignent la nécessité d’approches personnalisées et individuelles. Nous vous invitons à consulter la section sources à la fin de cet article pour obtenir un aperçu des études scientifiques pertinentes sur le sujet.

Disponible sur Amazon
★★★★★
Recevez le
Découvrir l’offre

Allaitement colique : Conclusion

L’allaitement et les coliques sont deux aspects de la parentalité qui peuvent se croiser sans pour autant être directement liés. L’allaitement offre de nombreux avantages pour la santé du nourrisson, et les coliques, bien qu’inconfortables, sont une phase normale du développement de nombreux bébés. Nous vous encourageons en tant que parents à explorer différentes techniques pour apaiser et prévenir les coliques et à rester à l’écoute des besoins uniques de leur bébé.

Le soutien professionnel est crucial lorsque les coliques semblent intenses ou persistantes, aucun article sur internet ne peut se substituer à l’avis d’un professionnel qualifié, en cas de doute, prenez un rendez-vous. Enfin, rappelez-vous que chaque enfant est différent, et que trouver la bonne approche peut demander du temps et de la patience.

  • Définition Traditionnelle des Coliques: “Règle des 3” – Plus de trois heures de cris par jour, plus de trois jours par semaine, pendant au moins trois semaines, dans les trois premiers mois de vie.
  • Clyne et Kulczyski, “Pediatrics” 1991; 87: 439-44. Étude sur le rôle des IgG bovines dans le lait maternel dans l’apparition des coliques.
  • Hill, Hudson, et Sheffield, “Allergy Clin Immunol” 1995; 96: 886-92. Impact de l’alimentation hypoallergénique de la mère sur la diminution des pleurs dus aux coliques.
  • Lust KD, Brown JE, Thomas W, “J Am Diet Assoc” 1996; 96: 46-48. Influence de l’ingestion maternelle de légumes crucifères et d’autres aliments sur les symptômes de coliques chez les nourrissons exclusivement allaités.
  • Études danoises (Nilsson, 1985; Klougart, 1989). Potentiel du traitement ostéopathique pour aider avec les coliques.
  • Dr Barr, “Pediatrics” 1989; 84: 514-21.
  • Hyman PE et al., “Gastroenterology” 2006; 130: 1519–26. Troubles gastro-intestinaux fonctionnels chez l’enfant.
  • Clifford TJ et al., “Arch Pediatr Adolesc Med” 2002; 156: 1123–8. Évidence empirique de l’absence de lien entre coliques et source de nutrition infantile précoce.
  • Evans RW et al., “Lancet” 1981; 1: 1340–2. Régime maternel et coliques infantiles chez les nourrissons allaités.
  • Jakobsson I et Lindberg T, “Lancet” 1978; 2: 437–9; et “Pediatrics” 1983; 71: 268–71. Études sur le rôle des protéines de lait de vache dans les coliques des nourrissons allaités.
  • Sampson HA, “J Pediatr” 1989; 115: 583–4. Colique infantile et allergie alimentaire : Réalité ou fiction ?
  • Hill DJ et al., “J Allergy Clin Immunol” 1995; 96: 886–92 et “Pediatrics” 2005; 116: e709–15. Effet d’un régime maternel peu allergène sur la colique chez les nourrissons allaités.
  • Lothe L et al., “Pediatrics” 1989; 83: 262–6. Symptômes de colique induits par les protéines du lactosérum de lait de vache chez les nourrissons.
  • Forsyth BW, “J Pediatr” 1989; 115: 521–6. Effet du changement de formules sur la colique.
  • Jakobsson I et al., “Acta Paediatr” 2000; 89: 18–21. Efficacité des alimentations hydrolysées de caséine chez les nourrissons coliques.
  • Lucassen PL et al., “Pediatrics” 2000; 106: 1349–54. Réduction du temps de pleurs avec un hydrolysat de lactosérum.
  • Estep DC, Kulczycki A., Jr, “Acta Paediatr” 2000; 89: 22–7. Traitement de la colique infantile avec une formule infantile à base d’acides aminés.
  • American Academy of Pediatrics, “Pediatrics” 2000; 106: 346–9. Formules infantiles hypoallergéniques.
  • Iacono G et al., “J Pediatr Gastroenterol Nutr” 1991; 12: 332–5. Colique infantile sévère et intolérance alimentaire : Étude prospective à long terme.
author-avatar

A propos de Amina Ndiaye

Titulaire d'un Master en Nutrition et Diététique de l'Université de Lyon, Amina est une diététicienne certifiée avec une spécialisation en nutrition infantile. Après avoir acquis une expérience significative en clinique, elle a décidé de partager son savoir-faire de manière plus large. Passionnée par la diététique et engagée pour l'amélioration des pratiques alimentaires, Amina fournit des conseils pour développer une alimentation saine chez les enfants et les familles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *